INTERVIEW KIKESA / NHGanG

C’est son premier Cabaret vert et il le fait en tant qu’artiste, le dormeur du val lui correspond mais il préfère quand même dormir dans son tipi, la poutine est fortement conseillée à ses yeux (en même temps il a vécu au canada), pour lui l’indispensable en festival c’est les lingettes et le déguisement le plus insolite croisé : un leprechauns géant. Impressionné par DJ Snake et Dillon Francis, il notera le public du Cabaret d’un beau 9/10.

Aujourd’hui nous allons vous parler de KIKESA.

Originaire de Nancy, il enchaine les dates les plus folles les unes que les autres : zénith avec Orelsan et Nekfeu, le Woodstower festival, NJP et aujourd’hui le Cabaret Vert.

KIKESA fut initié très jeune au jazz et au classique avec un père musicien et une mère mélomane, amoureuse de chanson française. Il tissera un lien particulier avec la musique, affinité qui aujourd’hui le propulse toujours plus au-devant de la scène rap française.

Lors de notre rencontre dans les coulisses du Cabaret, nous découvrons un artiste simple, original, talentueux. Sa façon de penser nous a tout de suite séduit et c’est ce charme qui opère également sur scène. On y reviendra mais un réel lien palpable se tisse entre lui et le public. La magie opère.

BIP RADIO : Tu enchaines les classements dans le top viral et tu t’entends même à la radio, qu’est-ce que ça fait ?

KIKESA :  c’est incroyable, c’est quelque chose d’inespéré. Je ne réalise pas encore, hier en venant on s’est entendu à la radio dans la voiture, je trouve ça drôle, je ne réalise vraiment pas encore qu’on passe à la radio, c’est incroyable. J’ai l’impression d’avoir gagné un prix et que la récompense c’est qu’on passe à la radio alors que non on passe vraiment en playlist.

BIP RADIO : Je ne vais pas revenir sur le concept Nouveaux hippies que tu as expliqué maintes fois mais je te poserai quand même une question dessus :  quelles sont les caractéristiques communes entre nouveaux hippies ? qu’est-ce qui différencie une personne lambda d’un nouveau hippie ?

KIKESA : un nouveau hippie est forcément cool. Je pense que tout le monde a un fond de nouveau hippie en lui, après ça dépend de la proportion qu’ont les gens à se laisser aller, en vrai c’est plus de l’ouverture d’esprit et la positivité. Y a des gens pas positifs, pas ouverts, eux ça ne peut pas être de nouveaux hippies.

BIP RADIO : Nous ce qu’on comprend c’est d’avoir une vision différente

KIKESA : Différente je ne sais pas, j’ai l’impression qu’on est beaucoup à avoir c’est vision là du coup je n’ai pas l’impression qu’elle soit si différente, c’est peut-être les autres qui ont une vision différente finalement. Au début je me disais je ne pense pas comme les gens, mais en vrai il y a tellement de gens qui pensent comme nous que je pense que c’est les gens qui ne pense pas comme nous.

BIP RADIO : On sait que tu as écrit ton premier morceau pour draguer une fille il nous semble mais pourquoi le rap plus qu’un autre style, d’où te vient cette affinité pour le rap ?

KIKESA : Draguer, draguer .. C’était plutôt pour l’impressionner ! Mes potes faisaient du rap avant, donc je baignais dedans, j’écrivais des petits textes en soirées mais pourquoi le rap je ne sais pas, c’est la musique qui me touchait le plus. Et par ce que je chante mal, y a avait pas autant autotunes avant.

BIP RADIO : Dirais-tu que le rap d’aujourd’hui permet une plus grande liberté dans sa construction que d’autre style plus codifié ?

KIKESA : en vrai je ne m’attache pas trop aux cases et aux styles de musiques. Dans le rock et l’électro il y a quand même des libertés incroyables. Dans le rap je ne me prends pas vraiment la tête, si je veux faire une musique rock je ferai une musique rock, je vais faire tout ce que j’ai envie de faire et je n’ai pas l’impression d’avoir fait que du rap.

BIP : c’est vrai que chacun de tes morceaux a un style, un univers, une énergie différente

KIKESA : oui, plein de gens disent ça, et pour moi il n’y a pas de style. Le morceau qui sort le dimanche dépend vraiment du mood du week end.

BIP RADIO : Samy, tu es ce qu’on appelle un backeur, tu rappes aussi sous le blaze DE LA HOZ, mais il me semble que tu étais plus dans le métal avant ? Pourquoi cette transition ?

SAMY : avant de faire du rap j’ai fait 10 ans de métal dans différentes formations, notamment Smash Hit Combo qui est le parfait mélange entre l’instru totale métal et un chant rap par-dessus. Du coup c’était pour moi une évidence après avoir fait une pause dans le métal que d’aller directement me plonger dans l’univers du rap. Qui est finalement le rock d’aujourd’hui.

BIP RADIO : C’est de là que te vient ton énergie sur scène ?

SAMMY : l’énergie en live j’avoue que c’est totalement des restes de la scène Métal que je n’ai jamais réussi à quitter et ça marche plutôt bien sur scène alors je ne m’en prive pas.

KIKESA :  DE LA HOZ c’était mon voisin en fait, et on avait besoin de lui pour faire un concert, ça s’est fait comme ça.

BIP RADIO : DE LA HOZ en tant que rappeur c’est un projet que tu continueras ou pour le moment tu te concentres sur KIKESA ?

SAMY : Pour De La Hoz je suis en train de composer quelques nouveaux morceaux pour début d’année prochaine mais entre-temps je vais mettre en ligne sur YouTube tous les morceaux que j’ai pu faire jusqu’à présent.

BIP RADIO : Notre émission parle de la corrélation entre rap et musique électronique. Notamment du beatmaking, je t’avoue je ne connais pas grand-chose dans ce domaine, du coup ma question se tourne plus à PProd, le beatmaking, d’où ça te vient ? tu en as toujours fait ou tu as un autre style de prédilection, comme par exemple aociz qui lui était au départ scratcher ?

PPROD :  Au tout début j’étais guitariste dans un groupe de rock , enfin au tout début j’étais tout seul puis après dans un groupe de rock et au bout d’un moment j’enregistrais mon propre groupe et des amis. A force j’ai commencé à comprendre comment fonctionne la musique et j’en avais marre de travailler avec des gens qui étaient difficilement disponibles,  il fallait tout le temps entretenir des relations sociales avec des gens qui n’ont pas forcément la même vision , dans un groupe il y a toujours des compromis à faire , là il n’y en a pas. J’ai commencé à tout faire tout seul : j’ai fait de tous les styles rock, électro, rap, pop, métal parce que c’est marrant. En fait pour moi le beat making c’est avoir un groupe mais sans groupe. C’est hyper inspirant parce que tu découvres pleins d’artistes, de directions, d’arguments de pourquoi il faut faire certaines choses ça t’apporte un beau bagage de savoir de travailler avec des gens différents.

BIP : Est-ce que vous pouvez nous parler de vos futurs projets ?

KIKESA : D’aller voir damso et de changer de chaussettes, sinon on n’a pas de projet, on va continuer à faire des dimanches de hippies et peut être plus tard un album on n’a pas encore réfléchi à ça. Mais sinon des concerts beaucoup de concerts.

BIP RADIO : tu es le manager de KIKESA, sur le label Cadillac et dinosaure, depuis quand ce label existe, d’où vient le nom ?

BAREK : le label existe depuis la fin de l’année quand on a commencé les dimanches de hippies, je produis kikesa, à la base on est pote de toujours et je l’ai toujours soutenu et suivi dans ce qu’il faisait. Pour moi il fallait qu’on aille plus vite et qu’on se professionnalise du coup on a créé ce label. Le nom vient d’une arcade de jeu vidéo quand j’étais plus jeune.

BIP RADIO : En tout cas bravo pour les books trouvés ! Tu avais déjà bossé dans la prod ou jamais ? par ce que franchement on est impressionné !

BAREK : Non, pas du tout, je suis juste un forceur [rire]

Et c’est grâce à cette équipe et un manager à qui nous tirons notre chapeau que nous avons pu voir KIKESA sur la scène illuminations le vendredi à 17h20. Retour en image sur ce concert :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

KIKESA rentre en trombe sur scène accompagné de PPROD et DE LA HOZ, il sera ensuite rejoint par Seb la frite pour leur feat, une belle surprise pour le public du cabaret. Comme d’habitude l’Energie et les émotions transmises se ressentent. Mention spéciale pour le morceau la dernière fois que je parle de toi, qui à nos yeux, est l’un des meilleurs avec Plage 80.

RETROUVEZ KIKESA TOUS LES DIMANCHES POUR UN NOUVEAU DDH !

ET REJOIGNEZ NOUS DES SEPTEMBRE SUR FAJET 94.2 LES MERCREDIS DE 19H à 20H

1 réflexion sur « INTERVIEW KIKESA / NHGanG »

  1. SUPER ARTICLE ! Merci !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close