International

Bip radio en Ukraine: Zelensky sur la relation Ukraine – Afrique

today20 juillet 2023 5

Arrière-plan
share close

« J’aimerais beaucoup renforcer ces relations, mais il faut que les deux parties y soient prêtes.« 

Je suis reconnaissant parce que la délégation (NDLR : une mission de chefs d’Etats africains) était ici, et pour être honnête, je pense que nous pourrions élargir ces réunions, et je m’attendais à ce que d’autres États viennent nous voir. Ils se rendront en Ukraine. Zelenskiy. Il est important que nous nous regardons dans les yeux avec les dirigeants de certains États. Il est important de voir de ses propres yeux ce qui se passe ici et les conséquences de la guerre. Écouter, entendre, pas au téléphone, pas par l’intermédiaire des médias, pas par l’intermédiaire de Lavrov ou d’une autre plateforme. Lorsque les dirigeants africains reçoivent des informations sur l’Ukraine par l’intermédiaire du ministère russe des affaires étrangères, ce n’est pas correct. Nous n’avons pas de médiation, nous n’avons pas de dialogue avec la Fédération de Russie.

Nous sommes en guerre avec elle. Il est donc tout à fait erroné de percevoir les informations sur l’Ukraine par le biais de la Russie.

J’aimerais que vous perceviez les informations sur l’Ukraine par vous-même, pas même par l’intermédiaire de nos fonctionnaires ou de nos missions, si vous ne faites confiance à aucun d’entre nous, percevez-les par vous-même, par l’intermédiaire de vos journalistes.

Et merci encore une fois pour votre présence. (…). Il s’agit d’une guerre absolument non provoquée, sanglante et injuste menée par la Russie contre les citoyens de l’Ukraine. (…). Il est important que la société de vos pays nous voie, nous écoute, nous entende, et je dis bien nous entende, puisse nous poser des questions, puisse obtenir des réponses, et pas à travers n’importe quel média. Pour qu’ils puissent poser des questions directement, sans être préparés. Puis ils ont trouvé la force et le courage de venir en Ukraine pour voir ce qui s’y passait.

Pour tirer des conclusions. Et j’en voulais plus, plus de leaders. Et bien sûr, quelque chose a fonctionné, je pense que nous nous sommes entendus sur de nombreuses questions. Nous sommes si loin de l’Afrique, l’Afrique est si loin de l’Ukraine dans l’espace d’information, malheureusement, dans l’espace diplomatique, et malheureusement, historiquement. toute la combinaison de nos liens à travers le prisme, j’ai entendu cela de la part des dirigeants, à travers le prisme de la vie et des relations entre l’Union soviétique et les pays du continent africain.

C’est très injuste, car l’Union soviétique comprenait de nombreux États. L’Union soviétique n’est pas la Russie. Une union qui comptait des États aujourd’hui indépendants.

À l’époque, tout le monde a été poussé vers cette Union, mais il y avait des gens différents, des entreprises différentes, des scientifiques différents, des étudiants différents de vos pays qui n’ont pas étudié en Union soviétique, qui ont étudié en Ukraine pendant l’Union soviétique. C’était Kyiv, à Kharkiv, dans d’autres universités.

C’est juste qu’à l’époque, tout était dans la même Union et il y avait des républiques, et maintenant nous sommes indépendants, et vous ne pouvez pas dire que tout ce qui s’est passé entre l’Afrique et l’Union soviétique était entre l’Afrique et la Russie. Chacun de vos États a sa propre indépendance, sa propre souveraineté, et nous avions des relations directes entre nos villes et entre nos peuples.

La chose la plus importante est la relation entre les gens. Si elles existent, s’il y a de la confiance, alors il y a une possibilité d’avoir un avenir, et je pense que le peuple ukrainien le mérite beaucoup dans ses relations avec les peuples de vos États indépendants.

J’aimerais beaucoup renforcer ces relations, mais il faut que les deux parties y soient prêtes.

 

Écrit par: BIP radio

Rate it

Articles similaires

International

Paris: Patrice Talon en visite au CESE

Le président Patrice Talon était au Conseil économique, social et environnemental (CESE) en France. Il a assisté mercredi à l’inauguration d’une œuvre de l’artiste plasticien Thierry Oussou.  L’œuvre s’inscrit dans un projet intitulé « Equilibrium Wind ». Cette première œuvre de Thierry OUSSOU créée en France pense aux agriculteurs travaillant […]

today18 novembre 2023 93

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%