Politique

La CEDEAO pourrait intervenir par la force au Niger.

today31 juillet 2023 1

Arrière-plan
share close
L’UEMOA décide de fermer ses frontières avec le Niger après un sommet extraordinaire ce dimanche 30 Juillet 2023.
On retient aussi de ce sommet que les avoirs des civiles et militaires impliqués dans ce putsch sont gelés.
Voici un extrait des conclusions du sommet extraordinaire à Abuja.
La conférence des chefs d’Etats et de gouvernements de l’UEMOA est solidaire des mesures prises par la conférence des chef d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO réunie le 30 juillet 2023 à Abuja. Elle condamne cette tentative de coup de force et exige que:
– Le président Mohamed BAZOUM, chef suprême des armées soit immédiatement libéré et sans conditions afin qu’il puisse exercer pleinement librement ses fonctions de président de la république démocratiquement élu.
– La famille et les collaborateurs du président Mohamed BAZOUM soient libérés.
– Faute de quoi et au regard des graves menaces qu’imposent cette situation sur l’intégration et le bon fonctionnement de notre union, les sanctions suivantes seront mises en œuvre avec effets immédiats:
*Premièrement la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre le Niger et les pays de l’UEMOA.
* Deuxièmement l’interdiction du survol de l’espace de l’UEMOA à tout aéronef à destination ou en provenance.
* Troisièmement la suspension de toutes les transactions commerciales financières entre les pays de l’UEMOA et le Niger, y compris celles portant sur les produits pétroliers, l’électricité, les biens et services.
* Quatrième mesure: la suspension de toutes les transactions financières entre les pays de L’UEMOA et les Niger.
* Cinquiement le gel des avoirs financiers et monétaires des États du Niger à la BCEAO et dans les banques commerciales des pays de L’UEMOA.

Écrit par: BIP radio

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%