Nouvelles

08 mars : à la rencontre de Nathalie conductrice de tricycle

today8 mars 2024 90 1

Arrière-plan
share close

 

Elle fait partie des rares femmes conductrices de tricycle au Bénin. Nathalie exerce une activité particulière, une activité réservée aux hommes.

Taille moyenne, teint clair et un peu corpulente, Nathalie nous reçoit à  bord de son tricycle sourire aux lèvres.  Sa tenue, un pantalon et une chemise noire, comme la couleur de ses cheveux soigneusement tressés. Nous embarquons pour un tour de ville. D’un geste délicat Nathalie insère la clé dans le contact de son tricycle et démarre prudemment mais avec beaucoup d’assurance. Elle est devenue taxi moto, Dans sa quête d’entreprendre pour subvenir à ses besoins et à ceux de ces enfants. C’est une ancienne conductrice qui l’a orientée « C’est une dame qui faisait ça et c’est elle qui m’a parrainée. Je me suis dit que je sais bien conduire les motos à embrayage donc il faut que moi-même j’essaie. Et ça a marché. Je suis connue de tout le monde. »

Nathalie est restée au guidon d’une moto pendant 12 mois avant se retrouver aujourd’hui dans son tricycle.

L’air assez jovial de notre conductrice distille des ondes de convivialité à bord du tricycle, faire ses courses en sa compagnie a tout d’un moment de plaisir. Sa simplicité avec ses clients lui a valu un nom affectueux « intrépide amazone Gozem »

Le travail de conductrice de taxi la passionne. Plusieurs de ses clients sont parfois étonnés de la voir au guidon.  Elle reçoit parfois des encouragements. Fière de son métier, Nathalie concilie aisément son travail et son rôle de mère.

« Le matin, je me lève tôt. J’ai  aussi des enfants, j’essaie de régler le problème de mes enfants avant de rentrer en circulation. Le soir, déjà à 18h ou à 20h, je regagne la maison. »

Des ambitions plein la tête, Nathalie projette être dans deux ans propriétaire de tricycle. Elle ne compte pas être conductrice toute sa vie.

Écrit par: BIP radio

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%