Nouvelles

A la rencontre de la veuve de Tohon, 05 ans après le décès du roi du Tchink

today26 février 2024 222 2

Arrière-plan
share close

Il y a 5 ans que Tohon Stan a tiré sa révérence. Bip radio est allé à la rencontre de sa veuve. Ils avaient une passion commune, le Tchink System. Elle revient sur les projets qu’ils portaient ensemble pour la pérennisation du Tchink System.

C’est dans sa maison à Hèvié que le roi du Tchink System repose depuis 5 ans. La maison est entourée d’une clôture d’environ 5 mètres de hauteur. Sur le mur, des motifs incrustés d’instruments de musique et de masques. Une fois dans la maison, je suis accueillie par deux chiens, les plus fidèles de leur maître même jusqu’à ce jour selon la maîtresse de maison.

Ils vont parfois se recueillir aux pieds de la tombe de Stan Tohon. La tombe se trouve dans une pièce entièrement faite de tôle. Pas de mausolée, mais une simple terrasse. La photo de l’artiste est posée sur le sol en ciment.  La voix de Khadija, la veuve de Tohon se fait entendre à travers une chanson arabe pour se remémorer certains moments avec son feu mari. Elle était sa partenaire dans la vie, mais aussi sur scène. Le souvenir qu’elle chérit le plus, c’est celui de la personnalité de son feu mari. << C’est sa sincérité. Son côté aussi social. Et puis c’était quelqu’un de très sensible et de très marrant. Stan Tohon pouvait faire rire toute une galerie. »

Ce que Khadija garde surtout de son mari, c’est l’amour de la patrie qu’il communiquait. Et ces choses, la veuve a du mal à les oublier. 5 ans après, elle n’accepte toujours pas de faire son deuil. « C’est comme une déchirure, comme une amputation » confie-t-elle. Ils partageaient des rêves ; Ils avaient des projets. Faire ensemble de la musique, former des gens au Tchink System. L’un des projets était aussi de faire de ce lieu un espace culturel. Le podium est installé. Des chambres d’hôtes sont construites mais toujours inachevées. La peinture partout dans la maison s’efface. Un espace était aussi réservé pour un jardin. Il est maintenant recouvert de mauvaises herbes.

Aujourd’hui, la veuve porte ces projets, toute seule. Elle est malheureusement limitée, faute de moyens. Des promesses lui ont été faites par des autorités qui ne sont plus aux affaires aujourd’hui, notamment la promesse de bâtir un mausolée pour l’artiste et de soutenir la veuve dans l’installation de cet espace culturel dont le but est de perpétuer le Tchink System.

SUIVEZ ICI LA VERSION AUDIO DE CE REPORTAGE

  • cover play_arrow

    A la rencontre de la veuve de Tohon, 05 ans après le décès du roi du Tchink BIP radio

Écrit par: BIP radio

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%