Carnet Noir

L’ex président de la Cena Saïd AGBANTOU inhumé ce 20 mai

today21 mai 2024 307 2

Arrière-plan
share close

L’avocat d’affaires, Saïdou AGBANTOU, repose depuis le 20 mai 2024 , à l’ancien cimetière de Porto-Novo.

La foule et les personnalités présentes à son enterrement, prouvent  que le défunt, Me Saidou Agbantou,  était très connu.

Le barreau, les hommes d’affaires, les entrepreneurs privés, les personnalités publiques, les amis du quartier ont défilé dans la maison mortuaire, près du grand marché de Porto Novo.

On a aperçu Johannès Dagnon, ex conseiller spécial de Patrice Talon, Séverin Quenum, ancien garde des sceaux, le Préfet Jean Claude Codjia, Eustache KOTIGAN, Président du Patronnat, le bâtonnier Angelo HOUNKPATIN, Mathieu LAWSON, assureur, la liste est longue …

La route principale menant de la place Bayol au grand marché, les voies environnantes, étaient encombrées de voitures.

La maison mortuaire fait face à une place publique. Il y avait des chaises partout.

Le corps de Me Saidou Agbantou est enveloppé dans un linceul blanc et posé sur un socle, au milieu d’une pièce modeste, sans décor.

La veuve Corinne, les enfants, les familles éplorées sont assis tout autour. On entre, on s’incline devant la dépouille, on salue et on ressort. Les Imams arrivent un peu après 16 heures pour dire une prière mortuaire. La dépouille peut sortir, elle est déposée maintenant à même le sol.

La foule dehors se lève et reprend en chœur, la bénédiction des Imams. Ça dure quelques minutes. Le corbillard s’avance et déclenche son avertisseur sonore. Le corps est embarqué, direction le cimetière.

Le cortège de voitures est impressionnant. La tombe de Me Saidou Agbantou l’attendait, elle est située à droite, quand on entre dans le cimetière. Des prières accompagnent la mise en terre. Beaucoup d’émotion à ce moment là.

Le cimetière se vide tout doucement laissant derrière, l’ami, le confrère, le père, l’époux, tout seul. C’est sa dernière demeure.

Me Saidou AGBANTOU était footballeur, capitaine de l’équipe du Lycée Béhanzin Gazapa. Il a fait une belle carrière d’avocat d’affaires, témoignent ses confrères.

Après la conférence nationale de 1990, il sera le premier Président de la commission béninoise des droits de l’homme. En 1995, il est élu président de la CENA, commission nationale électorale autonome. On s’accorde à dire qu’il fut le meilleur Président de l’histoire de la CENA. La preuve, l’organisation internationale de la francophonie en fera un expert  électoral international, régulièrement sollicité pour superviser les élections dans plusieurs pays africains.

Depuis quelques années il était malade. Une maladie contre laquelle il s’est battu courageusement, soutenu par son épouse et ses enfants. Il s’est éteint le 19 mai 2024 dans la matinée à Porto Novo, sa ville natale.

Écrit par: BIP radio

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%