Nouvelles

Pipeline Bénin/Niger : La délégation nigérienne visite le terminal de Sèmè

today6 mars 2024 320

Arrière-plan
share close

Le deuxième jour de la visite de la délégation nigérienne s’est essentiellement déroulé sur le terminal de l’oléoduc Bénin-Niger dans la commune de sème kpodji ce mardi 05 mars 2024. Il s’agit de la plateforme terminus, le pétrole brut y sera stocké avant son transfert pour le chargement dans un tanker. Le dispositif se trouve à quelques minutes du carrefour Sèmè sur le littoral. Une zone hautement sécurisée. On y aperçoit de loin trois imposant tank de 100 mille mètres cubes chacun. C’est la station finale du pétrole pompé depuis Agadem au Niger , à 1980 kilomètres. Le chef mission colonel Abdoulaye Maïga, ses collègues nigériens, des responsables des douanes béninoises et l’ambassadeur du Bénin au Niger Gildas Agonkan s’y sont rendus pour une visite guidée. De la salle de sécurité en passant par la salle de contrôle jusqu’au quai d’amarrage. La délégation nigérienne a cherché à comprendre comment fonctionnent certains dispositifs à travers des questions directement posées aux Chinois de la société Wapco, exploitant du pipeline. Après la séance questions réponses quelques responsables des douanes béninoises et leurs homologues nigériens ont embarqué à bord d’un remorqueur de tank. Ils parcourent 15 kilomètres en mer pour visiter le dispositif en eaux profondes, le bout de la chaîne. La visite entamée après 9h s’est achevée vers 16h

A quand l’exploitation du pétrole?

Les premières gouttes de pétrole vont échouer dans les tanks de Sèmè dans environ 42 jours, confient des techniciens de Wapco. L’or noir est déjà injecté dans le pipeline précisent ces techniciens. Une fois sur le territoire béninois, le carburant va traverser les deux premières stations du pays, celle de Gogounou et celle de Tchaourou à Tchatchou avant de finir sa course à Sèmè Kpodji en parcourant plusieurs autres villes. L’ambassadeur du Bénin au Niger estime que  » la qualité et l’ampleur de ce joyaux » sont révélatrices de la bonne entre les deux pays frères que sont le Niger et le Bénin

Quid de la coopération des douanes?

La douane béninoise est prête à jouer sa partition sur ce projet indique le lieutenant-colonel Marcelin Laourou. Il explique en quoi consiste la collaboration avec la douane béninoise 

« C’est un produit n’est pas comme les autres marchandises. Et sans la mise en place d’une procédure, il y aura du désordre. Comme ce sont deux États, il faut que nous puissions harmoniser les procédures, harmoniser aussi les procédures avec les sociétés impliquées Wapco. Et mettre en place aussi le cadre institutionnel. Aujourd’hui, au niveau des douanes béninoises, je peux vous dire que conformément aux instructions des autorités au plus haut niveau, tout est fin prêt. Sur ce plan aujourd’hui, même dans les minutes qui suivent, si on claque les doigts pour dire est-ce que la douane béninoise est prête, je vous dirai qu’à la douane béninoise, nous sommes prêts et il y a des facilités qui ont mise en place pour que le travail soit bien fait entre nos deux Etats. »

Écrit par: BIP radio

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%