Nouvelles

Supposée mise en résidence surveillée du Général Gbaguidi : Que des sanctions pécuniaires requises contre les accusés

today5 avril 2024 128

Arrière-plan
share close

Le Parquet de la Criet ne demande pas de peine de prison contre les auteurs de diffusion de fausses nouvelles, affirmant que le Général fructueux GBAGUDI, Chef d’Etat major, était placé en résidence surveillée. Le verdict de la criet sera connu le 2 Mai prochain. Au total, sept personnes poursuivies dans ce dossier, dont 3 avec mandat de dépôt. A l’audience ce jeudi, deux absents. Les 05 présents ont tous nié être auteurs du message incriminé. Ils disent l’avoir juste partagé dans les groupes pour vérification. Parmi les accusés, un assistant comptable, un opérateur économique, un chargé de communication et un conducteur de taxi moto. Le chargé de communication, administrateur d’un forum, déclare qu’il n’a pas vu le message lorsqu’il a été partagé dans son forum. Son avocat le soutient en disant que les extractions de son téléphone ont montré qu’il n’a même pas vu le message. Un autre prévenu explique qu’il a renvoyé le message dans le forum où il l’a lu par mégarde. Les autres accusés déclarent avoir partagé le message juste pour vérification. Pour l’instant aucune trace de l’auteur du message publié sous le pseudonyme « Le CQ » sur Facebook. Le Chef d’Etat-Major ne réclame rien, selon les déclarations de son représentant : « le Général ne veut pas la mort du pécheur mais plutôt sa repentance. Il souhaite que la cour donne des conseils aux prévenus ». Le juge rétorque que la cour n’a pas pour role de donner des conseils. Le substitut du procureur a estimé que les proches du général et lui-même ont pu subir des préjudices moraux à cause de cette rumeur. Il a donc demandé au juge de condamner les trois accusés en détention et les deux absents à 2 millions d’amende et de prononcer la relaxe, au bénéfice du doute, pour les deux autres. Le verdict est attendu pour le 2 mai prochain.

Écrit par: BIP radio

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%